Appel à proposition de notes conceptuelles (RFCN) pour le développement intégré de la filière riz axé sur le marché dans la région du Centre-Est – Burkina Faso

Le présent appel à note conceptuelle a été repris en français afin de permettre au maximum d’entités qualifiées d’y soumissionner. Les propositions seront acceptées aussi bien en français qu’en anglais. Le nouveau délai est ramené au 11 juin 2018 à 17h00 GMT.

A propos d’AGRA et de son partenariat stratégique:

L’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) est une organisation à but non lucratif qui travaille avec les gouvernements africains, les donateurs, les ONG, le secteur privé et les agriculteurs africains pour catalyser et soutenir une transformation agricole en Afrique grâce à l’augmentation de la productivité induite par l’innovation et à l’accès aux marchés et aux finances qui améliorent les moyens de subsistance des petits producteurs. AGRA vise à placer les agriculteurs au centre de l’économie croissante du continent en transformant l’agriculture de sorte à passer d’une lutte solitaire pour la survie à une agriculture en tant qu’entreprise prospère.

En 2017 AGRA s’est engagé dans un Partenariat pour une Transformation Inclusive de l’Agriculture en Afrique (PIATA), avec l’USAID, la Fondation, Bill et Melinda Gates et la Fondation Rockefeller, dans la mobilisation des ressources pour la mise en œuvre de sa nouvelle stratégie quinquennale dans 11 pays africains.

En septembre 2017, le Ministère Fédéral Allemand de la Coopération Économique et du Développement (BMZ) a conclu un partenariat stratégique avec l’Alliance pour la Révolution Verte en Afrique (AGRA) pour combattre la faim, créer des emplois et augmenter les revenus dans les zones rurales africaines.

Le partenariat repose sur un intérêt commun dans : les priorités agricoles nationales, régionales et continentales; les investissements et les politiques qui font progresser les revenus agricoles des petits exploitants; la sécurité alimentaire; l’utilisation durable des terres; et une transformation agricole inclusive et durable en Afrique qui favorise l’emploi et les opportunités économiques.

Dans le cadre de l’initiative spéciale «One World – No Hunger / Un Monde-Sans Faim» du BMZ, l’Allemagne contribuera à hauteur de 10 millions d’euros pour cofinancer la stratégie quinquennale d’AGRA (2017-2021) et pour augmenter la productivité, combattre la faim, créer des emplois et augmenter les revenus de 1,2 million de petits exploitants agricoles du Burkina Faso et du Ghana, deux pays focaux de la coopération allemande au développement dans le secteur agricole et deux des 11 pays prioritaires d’AGRA.

Pour atteindre ce groupe cible de petits agriculteurs, AGRA engagera des ressources 1) pour renforcer les systèmes agricoles autour des marchés d’intrants et de production 2) des modèles à l’échelle de technologies à fort potentiel, 3) pour investir dans des interventions prioritaires qui démultiplient et complètent le financement engagé par d’autres donateurs et le gouvernement.

Le Partenariat avec le Ministère allemand soutiendra également AGRA pour renforcer sa capacité à traiter et gérer les risques environnementaux et sociaux et les impacts potentiels qui pourraient résulter de la préparation et de la mise en œuvre des projets financés par AGRA de manière structurée, transparente et durable.

Contexte / Enoncé du problème

Depuis 2007, AGRA a beaucoup travaillé au Burkina Faso et fait des investissements dans différentes régions du pays. Sur la base des leçons apprises, AGRA a conçu un plan d’affaires et opérationnel alignés sur les priorités du pays. Cinq régions (Boucle du Mouhoun, Cascades, Centre Est, Centre Ouest et Haut-Bassins) et quatre cultures (Niébé, Maïs, Riz et Sorgho) sont sélectionnées.

Le riz est l’une des principales cultures de base au Burkina Faso. C’est la 4ème céréale produite dans le pays, après le sorgho, le maïs et le millet, en termes de superficie et de volume de production. La consommation annuelle de riz du pays est estimée à 650 000 tonnes contre une production nationale annuelle de seulement 300 000 tonnes. Le pays dépend des importations pour satisfaire la demande nationale. Par conséquent, cela exacerbe la balance commerciale globale et a un impact négatif sur les réserves de change du pays. Selon les statistiques de 2015, le Burkina Faso importe en moyenne chaque année 350 000 tonnes de riz usiné d’une valeur de 87 944 100 dollars. Il est urgent de réduire la facture d’importation de riz du pays et de sauvegarder la sécurité alimentaire nationale grâce à l’expansion de la production nationale.

À cet égard, le gouvernement du Burkina Faso a investi dans d’importants projets d’irrigation pour la production de riz dans des zones clés telles que Bagré, Sourou et Samandini. Bagré est l’un des plus grands projets d’irrigation après le Sourou et le Gouvernement du Burkina Faso y a travaillé à la construction d’un pôle de croissance autour du riz avec le soutien de la Banque mondiale. En outre, le gouvernement investit dans des subventions d’intrants pour les cultures clés, y compris le riz et agit comme un important acheteur de riz pour le stock national de sécurité alimentaire à travers la SONAGESS, le ministère de l’Éducation et l’armée. Ci-dessous sont les principaux projets d’irrigation et les terres irrigables dans la zone d’intervention d’AGRA:

  Bama Banzon Douna Karfiguela Mogtédo Sourou Bagré Total
Terres irriguées (ha) 1.260 585 410 350 110 3.818 3.233 9.766
Terres irrigables (ha) 2.300 460 410 750 110 35.000 35.000 74.030
Rendement moyen de paddy (T/ha) 6 4.5 3.5 3.5 3.75 5.75 5 N/A
Production actuelle de paddy (TM) 7.560 2.633 1.435 1.225 413 21.954 16.165 51.385.00

Dans ce contexte, et en alignement avec sa stratégie pour le Burkina Faso , AGRA, via le financement du BMZ, invite les groupes de prestataires de services spécialisés dans le système agricole et le développement de la filière riz au Burkina Faso à soumettre une note conceptuelle de cinq pages maximum montrant les grandes lignes de leur approche de structuration de cette filière.

Le projet devra adopter une approche intégrée afin d’assurer le développement simultané des systèmes de production et de commercialisation du riz afin d’asseoir une filière dynamique et compétitive. AGRA s’appuiera sur les investissements existants dans le pays, favorisera les partenariats public-privé (PPP) et les synergies avec les partenaires au développement afin de lever les contraintes de la filière.

But et objectifs du projet:

L’objectif du projet est de catalyser et de soutenir une chaîne de valeur riz compétitive et inclusive dans la région du Centre Est.

Objectifs

  1. Accroître la productivité du riz pour les petits producteurs de riz de la région Centre Est
  2. Renforcer et élargir l’accès aux marchés de la production
  3. Augmenter la capacité des ménages des petits exploitants agricoles et du système agricole à mieux se préparer et à s’adapter aux chocs et aux aléas climatiques
  4. Renforcer la coordination entre les parties prenantes et les liens avec les investissements du Gouvernement et d’autres partenaires dans les régions cibles.

Résultats attendus

  1. Adoption accrue de technologies améliorant la productivité agricole
  2. Réduction des pertes post récolte
  3. Accès accru aux marchés et aux finances
  4. Environnement politique favorable renforcé

Bénéficiaires du projet:

L’intervention proposée aura un impact sur les acteurs suivants dans l’ensemble des chaînes de valeur du riz:

  • Les petits agriculteurs
  • Les marchands d’intrants agricoles
  • Les acheteurs / transformateurs
  • Les agrégateurs
  • Les fournisseurs de services de mécanisation
  • Les institutions financières (IF)
  • Les organismes gouvernementaux

Plus précisément, le projet prendra les transformateurs comme point d’entrée et aura un impact direct sur 50 000 petits agriculteurs qui cultivent principalement du riz. Le projet travaillera avec les agriculteurs pour répondre à la demandes des transformateurs et des acheteurs, en termes de quantité et de qualité.
Stratégie d’intervention

La conception et la mise en œuvre du projet rizicole viseront à créer des opportunités commerciales pour les transformateurs, des relations à long terme avec les petits agriculteurs dans la chaîne de valeur, un meilleur accès aux services et produits pour les parties prenantes de la chaîne de valeur, des services de mécanisation et une capacité accrue à répondre aux exigences du marché.

La Stratégie adoptera une approche intégrée dans la prestation des services par l’intermédiaire d’une Cellule d’exécution du projet (CEP) composée d’une équipe multidisciplinaire de partenaires d’exécution ayant différents domaines d’expertise requis pour remédier aux défaillances systémiques dans la chaîne de valeur du riz. La CEP aura un chef de file pour gérer stratégiquement le consortium. En outre, le personnel de AGRA (PO / APO et S & E) travaillera en étroite collaboration avec le chef de file et les autres membres du consortium et assurera le suivi de toutes les activités pour s’assurer de la qualité et de l’efficacité de la mise en œuvre. L’initiative veillera à ce que la chaîne de valeur inclue les femmes et les jeunes et que le développement et la croissance de la productivité soient respectueux de l’environnement.

La stratégie reposera sur les principaux éléments ci-après:

  • L’appui au développement des entrepreneurs dans les chaînes de valeur à travers le modèle PPP;
  • L’adoption croissante de technologies, de services et de pratiques améliorant la productivité par les riziculteurs
  • La résilience; développer une gamme de technologies éprouvées d’irrigation à petite échelle et de pratiques de gestion de l’eau
  • L’amélioration de la qualité du riz fourni par les transformateurs et le développement de la chaîne d’approvisionnement nationale en riz.
  • Le renforcement de l’accès aux marchés et aux financements pour les PME (transformateurs, agro-commerçants, sociétés semencières, agriculteurs)
  • L’amélioration du cadre politique pour le développement et la participation du secteur privé dans la chaîne de valeur.

Les différents rôles des partenaires d’exécution / Les membres du consortium comprennent, sans s’y limiter:

  1. L’assistance technique pour renforcer les capacités des transformateurs à produire du riz de qualité, renforcer les relations avec les producteurs; le renforcement des capacités sur les mécanismes de contrats à terme, le développement du modèle d’entreprise inclusive
  2. Les services de développement des activités des PME et la liaison avec la finance
  3. L’assistance technique pour développer et renforcer le PPP dans la chaîne de valeur du riz dans la région ciblée
  4. La formation et le renforcement des capacités en matière de productivité, de gestion post-récolte, de vulgarisation et d’organisation des producteurs
  5. La production de semences de pré-base, de base et certifiées, de riz
  6. Le renforcement des capacités et le soutien aux distributeurs d’intrants agricoles et aux entreprises semencières afin d’élargir leur réseau et d’améliorer l’accès aux intrants agricoles des petits agriculteurs.
  7. L’extension de l’accès aux services; mécanisation, finance

Demande de notes conceptuelles

Cet appel à proposition de note conceptuelle (RFCN) comprend deux étapes. Dans la première étape, AGRA Burkina Faso ne demande que le document conceptuel du futur consortium décrivant l’activité globale que le candidat propose de mettre en œuvre, conformément au but et aux objectifs du projet. Chaque consortium éventuel doit soumettre une seule note conceptuelle. Si un consortium soumet plus d’une demande, seule la première reçue sera considérée pour examen. AGRA évaluera les notes conceptuelles en fonction des critères énoncés dans ce document. Les candidats dont les documents conceptuels ont obtenu les meilleurs résultats dans l’évaluation seront invités à soumettre des propositions complètes et détaillées aux fins de financement. La publication de cet appel à candidatures ne constitue pas une attribution ou un engagement de la part d’AGRA et ne l’engage pas non plus à payer les coûts encourus pour la préparation et la soumission des documents conceptuels.

Les critères de sélection

Le processus de sélection favorisera un consortium doté d’une équipe plus forte qui fournira une stratégie claire sur la manière de réaliser le but et les objectifs du projet de la manière la plus efficace, efficiente et durable. L’accent sera également mis sur le modèle d’entreprise clairement défini, mettant au centre l’orientation vers le marché.

Critère d’éligibilité

Le candidat qui soumet le document conceptuel doit répondre aux critères suivants:

  • Le chef de file du consortium doit être une organisation non gouvernementale ou une entreprise privée légalement enregistrée en vertu des lois du Burkina Faso (Doit avoir des attestations d’enregistrement)
  • Le chef de file et les membres doivent avoir une expérience confirmée dans la mise en œuvre de projets de chaîne de valeur agricole au Burkina Faso, en particulier du riz.
  • Le chef de file et les membres doivent:
    • Avoir une expérience avérée du travail avec des projets allemands et / ou dans l’utilisation d’outils éprouvés développés dans le cadre de projets de chaîne de valeur agricole mis en œuvre dans le cadre de la coopération allemande.
    • Avoir une capacité avérée de gestion de fonds de subvention;
    • Montrer un lien clair avec les efforts du gouvernement pour développer la chaîne de valeur riz
    • Montrer une forte synergie avec d’autres projets allemands dans la zone d’intervention
    • Avoir des états financiers audités (de préférence).

Format du document conceptuel

Reportez-vous au format de note conceptuelle d’AGRA https://bit.ly/2L3NUSt

Période de financement

La période de financement de ce projet de subvention est de trois (3) ans. Les candidats doivent soumettre un document conceptuel sur le projet pour la période de trois (3) ans.

Modalités de soumission

Les organisations intéressées doivent soumettre leurs notes conceptuelles rédigées en francais, intitulées «Relier les acteurs pour renforcer la chaîne de valeur du riz afin d’améliorer la productivité et les revenus des petits agriculteurs» à procurement@agra.org au plus tard le lundi 11 juin 2018 à 17h GMT. Nous encourageons les partenariats entre organisations spécialisées dans le développement et la fourniture de divers services structurés de chaîne de valeur aux petits agriculteurs du Burkina Faso; il doit cependant y avoir une ORGANISATION TETE DE FILE UNIQUE. Pour toute question relative à cette note conceptuelle, veuillez le faire par écrit et la soumettre à procurement@agra.org. Les notes conceptuelles reçues après la date d’expiration de cet appel (ci-dessus) ne seront pas prises en compte.

AGRA examinera les notes conceptuelles soumises dans un délai de 10 jours et demandera uniquement aux organisations retenues de soumettre des propositions complètes pour l’octroi de financement. Les notes conceptuelles ne seront pas retournées aux expéditeurs. Le financement des subventions éligibles vise le partage des coûts liés aux conseils techniques et à la formation par rapport à l’élaboration et à la livraison de la solution proposée.

Ce travail est financé par l’Initiative Spéciale “ One World – No Hunger / Un monde – Sans Faim” du Ministère Fédéral de la Coopération Économique et du Développement.